Confiance sans lucidité n’est que ruine du couple

Nous décidons d’habiter ensemble au plus fort de la passion pour « abriter notre amour ».

Le lieu est complice, à l’image de nos sentiments. Presque toutes les pièces de la maison sont communes. Rien n’est envisagé au regard de nos différences présentes et de nos évolutions individuelles futures. On casse les murs, non seulement pour avoir de la lumière, mais pour nous rassurer, pour répondre à un désir fusionnel d’unité affective.

Tout se passe avec la conviction intime que « l’amour résout tous les problèmes ». Et puis on pense : « Advienne que pourra ». Le nid amoureux va devenir amoureux — conjugal (organisation de la vie domestique), puis amoureux — conjugal — parental (si on a des enfants), puis, si on n’y prend garde, avec le temps, seulement conjugal — parental – ennuyeux, puis étouffant pour l’un des protagonistes ou pour les deux.

La routine journalière, les corvées et obligations diverses vont faire barrage au couple amoureux.

« S’inviter sous le même toit » pour se parler, convoquer une lucidité créatrice, réfléchir aux éléments à modifier pour améliorer la vie commune et surtout faire plus de place au lien amoureux : c’est ce que j’appelle la confiance lucide.

Laisser un commentaire