Couple

coupleLa thérapie de couple : mettre toutes les chances de son côté pour sauver son couple

On s’aime et on n’envisage pas notre vie autrement qu’ensemble.
Et pourtant…

Votre couple est en crise : la communication est devenue impossible, le conflit est permanent, la rupture semble inévitable. Chacun reproche à l’autre d’être la cause de sa souffrance et se vit comme une victime. Vous n’arrivez plus à sortir de ce système de ressentiments et d’accusations réciproques. Chaque protagoniste exprime une profonde souffrance, l’angoisse de la séparation – peur de quitter ou d’être quitté-, mais l’attachement est suffisamment fort pour souhaiter rétablir un lien affectif, sexuel et de communication.

 

Une oreille impartiale pour sortir de l’engrenage des reproches mutuels

L’écoute neutre, bienveillante et attentive d’une professionnelle de la médiation peut vous aider à sortir de cette impasse. S’engager dans une thérapie de couple, c’est faire appel à une tierce personne qui écoutera l’un et l’autre, de façon équitable, sans juger, et qui jouera le rôle d’arbitre. La médiateure conjugale reçoit le couple, ensemble et individuellement, dans un cadre strictement confidentiel, équitable et respectueux des personnes.

S’apprivoiser pour construire une nouvelle façon d’être et de faire l’un à côté de l’autre

La thérapie de couple permettra à chacun d’apprendre à communiquer en se centrant sur l’expression de son ressenti, de découvrir des façons satisfaisantes de dialoguer des sujets essentiels de la vie de couple (sexualité, éducation des enfants, répartition des tâches ménagères, place de la vie de famille…) avec plus de délicatesse, de diplomatie et d’empathie.

Pour cela, Anne-Marie Wolsfelt propose aux couples de « s’inviter sous le même toit », c’est-à-dire de prendre le temps de s’écouter mutuellement, se rendre disponible à soi-même et à l’autre pour valoriser la parole de chacun et (re)devenir complices, y compris dans la différence inhérente au masculin et au féminin. S’asseoir l’un à côté de l’autre, s’observer avec patience et attention… Et tenter de répondre, dans le cadre de la relation de couple, à la question du Petit Prince de Saint-Exupéry : « que signifie apprivoiser » ?

 

Des outils pour inventer à deux un couple nouveau

La médiation conjugale donne une ouverture nouvelle au couple sur sa façon de parler de lui-même, pour inventer un lien original et unique, qui lui ressemble. Chacun installe dans ce lien sa vision du « comment vivre à deux ? » en rapport avec les choix de son (ou sa) partenaire. On garde le fond (l’attachement de l’un à l’autre), on change la forme (la façon de vivre ensemble), on re- fabrique le lien. 

 

Une démarche personnelle de chacun des partenaires

La thérapie de couple correspond à la fois à une démarche commune et personnelle : le bilan de la vie de couple renvoie à un bilan plus personnel, et la thérapie de couple sous-entend une remise en question personnelle. Chacun doit être au clair avec ses désirs personnels et ses choix de vie pour que l’on puisse déterminer ensemble quels sont les projets à mettre en commun au sein du couple et de la famille.

 

Déroulement de la thérapie de couple

Votre thérapie de couple se déroule dans mon cabinet à Tarbes, ou bien à distance, par appel vidéo sur Skype.

Plusieurs types de démarches sont possibles :                            

  • 1ertemps : le couple décide de venir ensemble à la première consultation,
  • 2e temps : chaque partenaire voit le thérapeute individuellement au moins une fois,
  • 3e temps : le couple revient en consultation après environ un mois.

Ces trois temps constituent une boucle de travail sur le couple, qui peut, si nécessaire, être prolongée par des entretiens de couple réguliers.

Autre type de démarche :

  • 1er temps : un seul prend rendez-vous avec le thérapeute « pour voir »
  • 2e temps : le ou la partenaire consulte individuellement
  • 3e temps : le couple consulte deux fois à environ un mois d’intervalle 

Ces deux démarches ne sont pas les seules possibles mais ce sont les plus courantes.

 


Violence conjugale :
un réseau pour sortir de l’isolement

Anne-Marie Wolsfelt fait partie d’un réseau qui lutte activement
contre les violences conjugales dans les Hautes-Pyrénées.
Particulièrement sensible à la souffrance des victimes, elle les accueille,
les écoute, leur indique les démarches à engager pour être protégées,
et les oriente vers les professionnels compétents.